Se connecter avec Facebook

LE BON PRIX DE VENTE POUR SON BIEN IMMOBILIER Agrandir l'image

LE BON PRIX DE VENTE POUR SON BIEN IMMOBILIER

Estimer, c’est donner le bon prix à un bien immobilier en considérant toutes ses facettes. Le faire de façon juste c’est avoir à l’esprit toutes les composantes spatiotemporelles de votre bien. Cette démarche est également hautement stratégique.

Plus de détails

estimation immobilière| vendre son logement| maison| appartement| sans agences| sans commission

CHOISIR LE BON PRIX DE VENTE

L’estimation du prix de vente est surement le point le plus délicat mais aussi le plus important d’une vente immobilière.

 

En effet avoir le bon prix est le facteur principal de votre stratégie de vente, car il n’est pas qu’un prix, il synthétise au final de nombreuses informations que nous allons étudier ensemble.

 

Estimer, c’est donner le bon prix à un bien immobilier en considérant toutes ses facettes. Le faire de façon juste c’est avoir à l’esprit toutes les composantes spatiotemporelles de votre bien. Cette démarche est également hautement stratégique.

 

Choisir le bon prix est crucial pour le succès de la vente de votre propriété. Le prix que vous proposerez influera grandement sur le temps que vous mettrez pour vendre. Afficher le prix juste de son bien, permet une vente rapide, sans avoir ni brader ni surestimer la valeur de son logement.

 

Trouver le prix juste c’est chercher à vendre à la valeur réelle du bien. Effectuer une vente gagnant-gagnant pour que ni le vendeur, ni l’acquéreur ne se sentent laissé. Mais aussi vendre dans des délais acceptables et ne pas dévaloriser son bien sûr le marcher. Avoir le bon prix et les bonnes informations constitue à mon avis, la juste attitude pour optimiser l’argent qui au final ira dans votre poche.

 

Pour mettre au point votre prix et stratégie de vente il faut considérer les points suivants :

 

·         La spécificité de votre bien.

·         Les conditions actuelles du marché

·         Un temps limite pour vendre

·         Une fourchette étroite : votre prix Maxi et votre prix mini.

·         Placement stratégique dut à votre situation

 

 

2.1/ La spécificité de vôtre habitat

Votre bien est unique : Sa localisation et ses caractéristiques vous donnent des repérés importants qu’il faut pondérer en tenant compte de toutes ses spécificités.

Aussi bien en dé côte qu’en sur côte.

 

Ce qui rend un bien si difficile à estimer, ce sont ses particularités. Vous devez en tenir compte et les justifier. C’est ça avoir le juste prix de vente. Trouver ce prix, c’est prendre conscience de la vraie valeur de votre bien en toute objectivité et non d’une valeur ressentie ou approximative qu’ont trop souvent les propriétaires au début de la mise en vente.

 

Connaitre la valeur vénale de votre bien vous permettra de vous placer de façon raisonnable sur le marché et d’optimiser vos chances de vendre rapidement et au meilleur prix pour vous !

 

Type de travaux à prévoir

 

L’appartement ou la maison zéro défaut où vivre tout de suite donne l’avantage indéniable de profiter tout de suite du bien. Il suffit de poser ses valises et d’installer ses meubles et en un rien de temps l’aménagement est fait.

Les travaux ne sont pas un frein insurmontable à la vente : certains acheteurs sont prêts à tout refaire ou à tout faire refaire. Cela dit cela doit s’en ressentir sur le prix. Car en plus du surcoût qu’occasionnerons les travaux il provoquerons une perte de jouissance, le temps de mettre le bien dans l’état et le goût désiré par l’acquéreur.  

Dans un contexte de prix en baisse, le bien avec défaut et réparation en prévision, subit une correction plus prononcée de sa valeur. Le coût des travaux font évidement varier le prix de base à la baisse, Ils sont à retranché à l’évaluation de la valeur d’un logement comparable remis à neuf.

2.2/ les conditions actuelles du marcher immobilier

Lorsqu’on met son bien en vente il faut se connecter avec l’actualité immobilière du moment afin de prendre la température du marcher immobilier pendant la période de mise en vente.

L’estimation du prix dépend du bien et du marcher à un moment donné. Les lois de l’offre et de la demande influe sur la baisse ou la hausse de votre bien immobilier il vous faudra en tenir compte et réactualisé l’idée du prix que vous vous faisiez de votre habitation.

 

Faites-vous un avis en vous tenant au courant des conditions du marcher. Cherchez à connaître les tendances actuel du marcher dans sa généralité mais pensé toujours à la situation spécifique de votre propriété et privilégier les information les plus précises et les plus locale concernant votre aire géographique. Les informations les plus pertinentes étant bien sur celle du quartier ou de la rue du bien mis en vente.

 

Pour se tenir au courant il est également important de consulter et analyser les biens similaires au votre actuellement sur le marcher.

 

2.3/ Un temps limite pour vendre sa maison ou son appartement

Vous vendez probablement pour accomplir un autre projet. Acheter un autre bien pour vous adapter à des changements familiaux, ou parce que vous changer de ville ou de pays.

 

Quel que soit vos raisons pour vendre. Vous avez plus ou moins de temps devant vous, avant que cela ne vous complique la vie. Le choix du prix influence grandement la durée où un bien reste sur le marcher.

 

Dans votre stratégie de vente il faudra tenir compte de ce facteur. Car ne pas l’anticipé serait doublement dommageable, cela engendrerais frais et inefficacité.

 

C’est pourquoi il vous faut évaluer le mieux possible la valeur réel de votre bien sur le marcher. Il vous faudra être honnête et impartial avec vous-même, en ce qui concerne ses qualités et ses défauts.

 

Pensée à l’effet boomerang d’un prix trop élevé qui au final fait perdre de l’argent et de l’énergie. Chercher à vous placez de manière juste.

 

Si pour vous le facteur temps est secondaire et que votre bien n’a pas de défaut. Il peut être intéressant d’afficher un prix légèrement plus élevé de l’ordre de 5 à 8% par rapport au prix du marcher, surtout si le marcher a une tendance à la hausse.

Attendre d’obtenir le prix le plus élevé possible peu être dans ce cas la bonne stratégie de vente. Vous chercher la personne qui a les meilleurs atomes crochus avec votre bien et qui est prêt à y mettre le prix de la fourchette haute.

 

Cela dit faites attention une telle démarche peut être dommageable dans un marcher à tendance baissière. Puisque dans ce cas plus vous tardez à vendre et moins vous avez de chance d’obtenir le prix désiré. Car au lieu de faire que les prix du marcher rejoignent votre prix plutôt surévaluer. La valeur de marcher s’en éloignera. Il vous faudra alors les suivre à la baisse le prix pour ne pas vous déconnectez du marcher. Au risque de ne pas vendre avant que les prix ne reparte à la hausse et rejoigne la valeur attendue. Cela peut nécessité des décennies en immobilier, sachant que les valeurs actuelles (2015) sont souvent le résultat d’une hausse constante qui a vu les prix arriver à des sommet.

 

Soyer vigilent sur la manière dont vous vous placez sur le continuum attractivité par le prix / duré avant vente. Cherchez celui qui vous semble le plus adapter à votre situation de confort. N’attendez pas trop longtemps avant de rectifier votre prix à la baisse surtout en période descendante des prix de l’immobilier.

 

2.4/ Une fourchette étroite : votre prix Maxi et votre prix mini

(De l’importance de trouver le juste équilibre) 

 

Si trop bas : sentiment d’avoir bradé.

 

Certains vendeurs se félicitent d’avoir vendu en même pas une semaine.

--- Moi à leur place, je me poserais quand même quelques questions ---.

Est-ce que j’ai eu de la chance de vendre aussi rapidement ?

Où bien es-ce que mon prix est trop bas ?

L’acquéreur est-il en train de faire une affaire à mes dépends ?

Normalement après un travail sérieux d’élaboration de l’estimation du prix. Ces questions ne devraient plus se poser. Vous devriez être sûr d’avoir trouver le juste prix pour votre logement. Vous vendez alors, sereinement, en sachant que la vente est gagnant-gagnant aussi bien pour le vendeur que pour l’acheteur.

 

Vous, content d’avoir vendu rapidement, et l’acquéreur content d’avoir trouver le bien qu’il convoitait au prix juste.    

 

Si le prix est trop haut : Cela provoque un frein à la vente et peu être dévalorisation

 

J’étends dire sur des forums de particulier qui cherche leur prix de vente. Prend l’estimation PAP augmente là de 2%, et augmente aussi tes m² de 2 à 3%. Comme ça t’aura un prix un peu plus haut qui devrait passer.

 

Le conseil semble bon, mais il ne l’est pas !

 

Premièrement car il ne tient pas compte de la spécificité de votre bien. Donc il y a très peu de chance que vous tombiez sur sa valeur réelle.

Deuxièmement même si vous tombez sur le prix juste, comment le justifier auprès de l’acheteur ?

 

Une vente immobilière est un acte sérieux dans laquelle les deux partis acheteur et vendeur engage des ressources importantes de leur patrimoine. Prendre de tels enjeux non en considération revient à fragiliser la vente.

 

De la nécessité de se constituer un dossier d’estimation.

 

Avoir un prix que l’on peu justifier, parce qu’il est le prix qui reflète à peu de chose prés sa valeur tangible sur le marcher actuel est important pour conforter la vente et limiter la négociation.

 

C’est pourquoi je vous conseille très vivement de garder toutes les traces de votre travail d’estimation pour constituer un dossier que vous pourrez montrer aux acquéreurs.

Le travail d’estimation ne sert pas seulement à avoir un prix, mais aussi à présenter ce prix en accord avec votre bien. De manière construite et argumenté, ainsi vous serez plus sérieux et plus professionnel que la plus part des professionnels.  

 

A la fin de votre estimation vous aurez un dossier qui justifiera un prix solide, au plus proche de la réalité du marcher. Et non un prix lancer en l’air sans fondement.

 

La constitution de ce dossier justifiera et expliquera comment vous avez estimé votre bien.

 

Le travail d’élaboration de cette estimation vous aura permis de mûrir votre prix de vente en accord avec le marcher et vous aura aider à vous situez sur celui-ci. Vous serez convaincu d’avoir trouver le bon prix auquel votre bien devrait entre vendu.

 

Cela sera pour vous un atout psychologique car Il justifiera votre prix de vente et cela tout au long de la vente. Vous serez sûr de votre prix, et donc plus confiant et serein lors de la présentation de votre habitat, lors des visites, mais également au moment de la négociation.

 

Vous pourrez également donner ce dossier à votre futur acquéreur. Cela lui donnera la possibilité de le montrer à sa banque afin de faciliter l’obtention de son financement car il prouvera qu’il paye le bien qu’il achète au prix juste.

 

2.5 / Placement stratégique en accord avec votre situation

Présenter votre bien au bon prix devrais permettre d’attirer les acquéreurs et d’avoir des visites. Si tel n’est pas le cas sur les trois premier mois, il sera temps de se poser des questions :

Est-ce le bon prix ?

Ais-je été assez visible sur le marcher ?

Mon bien est-il attractif et mis en valeur ?

 

L’idée est de commencer la vente sur la fourchette étroite haute et vous adapter en baissant un peu le prix en cas de difficultés, mais aussi de se faire plus visible et attractif si la vente tarde.

Bien connaître ce qui justifie le prix de vente de votre bien vous Permettra d’être sûre de vous et de ce que vous proposerez lors de vos visites. Sur de vous, vous saurez resté plus ferme lors de la négociation.

' Ceci est un extrait de la fiche '

Approfondissement des mécanismes d’estimation de votre logement


Pour avoir accès à l’intégralité de la formation du pack estimation immobilière

Abonner-vous ici 

Avis

Donnez votre avis

LE BON PRIX DE VENTE POUR SON BIEN IMMOBILIER

LE BON PRIX DE VENTE POUR SON BIEN IMMOBILIER

Estimer, c’est donner le bon prix à un bien immobilier en considérant toutes ses facettes. Le faire de façon juste c’est avoir à l’esprit toutes les composantes spatiotemporelles de votre bien. Cette démarche est également hautement stratégique.